Pas de développement durable sans gouvernance locale paritaire!
par Par UCLG Femmes

Abstract

United Cities and Local Governments (UCLG) CGLU a la conviction que les communautés qui donnent à leurs citoyens les pleines capacités de prendre part aux opportunités sociales, économiques et politiques sont des instruments essentiels pour l’éradication de la pauvreté.

La réalisation des OMD, en particulier ceux qui concernent l’avancement des femmes, est souvent liée à la qualité de la prestation des services publics que les collectivités locales sont à même d’offrir. Dans un monde de plus en plus urbain, l’agenda du développement devra prendre en considération la gouvernance locale paritaire et l’urbanisation durable afin de répondre aux attentes des citoyens du monde entier.

Une collaboration plus étroite entre les organisations civiles de femmes, les femmes élues locales, les agences de l’ONU et d’autres acteurs du développement s’avérera indispensable pour faire face aux défis posés par les inégalités et aux nouvelles formes de pauvreté auxquelles sont confrontés les populations urbaines et, en particulier, les habitants des bidonvilles.

Les représentantes locales qui participent au travail de CGLU Femmes, y compris les réseaux de femmes élues d’Amérique Latine (REDAMUGOL), d’Afrique (REFFELA) et de Metropolis, tiennent à souligner que quatre notions au moins devront être incluses dans le nouvel agenda du développement pour contribuer ainsi au renforcement des capacités des femmes et à la réalisation des OMD.

Les quatre notions sont:
Apporter une attention particulière à l’urbanisation durable
Cibler l’égalité et le renforcement des capacités des femmes
Promouvoir un plus grand nombre de femmes dans la prise de décisions locales
Appliquer une prestation de services paritaire

Lien vers la recherche.