La démocratie participative et la qualification citoyenne: À la frontière de la société civile et de l’État
par Laurence Bherer dans la revue Nouvelles pratiques sociales

Abstract

L’introduction de dispositifs participatifs à la décision publique constitue une avancée démocratique. Cette ouverture permet de repenser les relations entre les groupes et l’État. Or, ce rapprochement n’est pas automatique, car le mode de fonctionnement des dispositifs participatifs amène une reformulation de la qualification citoyenne qui, bien souvent, décourage la citoyenneté collective. Les dispositifs participatifs cristallisent en fait une méfiance réciproque entre les groupes et les gouvernants. Cette démonstration s’appuie sur une analyse des modes de qualification citoyenne et des procédés utilisés pour légitimer les participants individuels aux conseils de quartier de Québec.

Téléchargez la recherche.