Prix du maire de Montréal en démocratie 2013

LAURÉAT 2013

Le 2 mai 2013, le maire de Montréal, M. Michael Applebaum, en présence de Mme Jocelyne Bernier, présidente du jury, a dévoilé le nom du lauréat de la deuxième édition du Prix du maire de Montréal en démocratie, soit Culture Montréal.

Culture Montréal
Fondé en 2002 par des Montréalais engagés, Culture Montréal est un mouvement citoyen indépendant, non partisan et sans but lucratif, rassemblant toute personne intéressée à promouvoir la culture comme élément essentiel du développement de Montréal. Au cours des dix dernières années, Culture Montréal a fait de l’exercice démocratique et de la participation une de ses grandes priorités. Afin de souligner sa remarquable contribution à l’avancement de la démocratie et de la citoyenneté à Montréal, l’organisme lauréat s’est vu remettre une estampe de Philippe Béha intitulée L’arbre de ville.

Deux mentions d’honneur

Cette année, une mention d’honneur a également été attribuée à deux finalistes pour leur engagement remarquable, soit : L’Écomusée du fier monde et l’ATSA. Rappelons que le Prix du maire de Montréal en démocratie vise à reconnaître l’engagement citoyen. Par l’entremise de ce concours, Montréal confirme sa volonté pour le renforcement et la promotion de la démocratie municipale. Cet hommage est le fruit de l’étroite collaboration entre la Ville de Montréal et le Chantier sur la démocratie.

Pour en savoir davantage

À NE PAS MANQUER, L’EXPOSITION « LES VISAGES DE LA PARTICIPATION À MONTRÉAL», DANS LE HALL DE L’HÔTEL DE VILLE JUSQU’AU 15 MAI

Jetant un regard nouveau sur la participation citoyenne montréalaise au fil des ans, l’exposition est une invitation à découvrir les instruments utilisés par les citoyens afin de participer plus activement aux décisions prises par l’administration municipale. En outre, les visiteurs pourront découvrir pourquoi Montréal suscite un intérêt de par le monde en matière de participation citoyenne. Réalisée par la Ville de Montréal et le Chantier sur la démocratie, en collaboration avec les Archives de Montréal et le Centre d’histoire de Montréal, cette exposition est présentée jusqu’au 15 mai 2013 dans le Hall d’honneur de l’hôtel de ville, 275, rue Notre-Dame Est.

Pour en savoir davantage

LAURÉAT 2013

Le 2 mai 2013, le maire de Montréal, M. Michael Applebaum, en présence de Mme Jocelyne Bernier, présidente du jury, a dévoilé le nom du lauréat de la deuxième édition du Prix du maire de Montréal en démocratie, soit Culture Montréal.

Culture Montréal
Fondé en 2002 par des Montréalais engagés, Culture Montréal est un mouvement citoyen indépendant, non partisan et sans but lucratif, rassemblant toute personne intéressée à promouvoir la culture comme élément essentiel du développement de Montréal. Au cours des dix dernières années, Culture Montréal a fait de l’exercice démocratique et de la participation une de ses grandes priorités. Afin de souligner sa remarquable contribution à l’avancement de la démocratie et de la citoyenneté à Montréal, l’organisme lauréat s’est vu remettre une estampe de Philippe Béha intitulée L’arbre de ville.

Deux mentions d’honneur

Cette année, une mention d’honneur a également été attribuée à deux finalistes pour leur engagement remarquable, soit : L’Écomusée du fier monde et l’ATSA. Rappelons que le Prix du maire de Montréal en démocratie vise à reconnaître l’engagement citoyen. Par l’entremise de ce concours, Montréal confirme sa volonté pour le renforcement et la promotion de la démocratie municipale. Cet hommage est le fruit de l’étroite collaboration entre la Ville de Montréal et le Chantier sur la démocratie.

Pour en savoir davantage

À NE PAS MANQUER, L’EXPOSITION « LES VISAGES DE LA PARTICIPATION À MONTRÉAL», DANS LE HALL DE L’HÔTEL DE VILLE JUSQU’AU 15 MAI

Jetant un regard nouveau sur la participation citoyenne montréalaise au fil des ans, l’exposition est une invitation à découvrir les instruments utilisés par les citoyens afin de participer plus activement aux décisions prises par l’administration municipale. En outre, les visiteurs pourront découvrir pourquoi Montréal suscite un intérêt de par le monde en matière de participation citoyenne. Réalisée par la Ville de Montréal et le Chantier sur la démocratie, en collaboration avec les Archives de Montréal et le Centre d’histoire de Montréal, cette exposition est présentée jusqu’au 15 mai 2013 dans le Hall d’honneur de l’hôtel de ville, 275, rue Notre-Dame Est.

Pour en savoir davantage

1ère Rencontre Mondiale des Pouvoirs Locaux pour le Droit à la Ville

Suite à la 1ère Rencontre Mondiale des Pouvoirs Locaux pour le Droit à la Ville qui a eu lieu à Saint-Denis et Aubervilliers en France les 11 et 12 Décembre 2012, on vous informe que le communiqué de presse est maintenant disponible ainsi que la déclaration finale.

On vous rappelle que pour être à jour avec les dernières activités de la commission et les dernières nouvelles sur le droit à la ville, vous pouvez nous suivre via notre page web (http://www.uclg.org/cisdp/fr) et nos réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Sommet international des coopératives 2012

Sommet international des coopératives 2012


Communiqué de presse – UNE AGORA MÉTROPOLITAINE ASSURERA LE SUIVI DU PMAD DU GRAND MONTRÉAL

UNE AGORA MÉTROPOLITAINE ASSURERA LE SUIVI DU PMAD DU GRAND MONTRÉAL

Montréal, le 12 mars 2012 – À l’occasion de l’annonce de l’entrée en vigueur du Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD) du Grand Montréal, la présidente de l’Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM), madame Phyllis Lambert et la présidente de la commission de l’aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), madame Helen Fotopulos, se réjouissent de l’appui du ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, monsieur Laurent Lessard, à l’Agora métropolitaine qui assurera le suivi de la mise en œuvre du PMAD.

La première Agora citoyenne, organisée par l’IPAM en décembre 2010, a tracé la voie à une consultation publique exceptionnelle au cours de l’automne 2011 sur le projet de PMAD.

Cette contribution s’est notamment traduite par une augmentation sensible des cibles du PMAD en matière de localisation des ménages dans les quartiers TOD, en matière de part modale du transport en commun ainsi qu’en matière de protection et de mise en valeur des milieux naturels.

« L’expérience que nous avons vécue l’automne dernier démontre que le dialogue constructif entre les élus et la société civile permet d’adopter des politiques plus ambitieuses pour notre région » a souligné Mme Lambert.

L’Agora métropolitaine se tiendra à l’hiver 2013. Il s’agit d’une formule unique qui réunira des élus et des représentants de la société civile issus de l’ensemble des secteurs de la Communauté afin que l’aménagement du Grand Montréal traduise davantage les aspirations des citoyens.

Cet évènement bisannuel permettra également de s’assurer que les actions identifiées pour atteindre les orientations, les objectifs et les critères du PMAD soient mises en œuvre rapidement avec un souci de qualité et de distinction.

Le comité organisateur de l’Agora métropolitaine sera formé de huit représentants de la société civile désignés par l’IPAM et de huit élus de la commission de l’aménagement présidée par Mme Helen Fotopulos. « Cet évènement conjoint va permettre de poursuivre cette mobilisation citoyenne exceptionnelle développée durant la consultation du PMAD. Notre objectif est de maintenir ce niveau d’intérêt pendant la mise en œuvre » a conclu Mme Fotopulos.

* * *

L’Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM) est une initiative citoyenne qui a pour mission de contribuer à la planification urbaine viable de Montréal, à son développement économique et durable et à la démocratie locale. Organisme indépendant et multidisciplinaire, l’IPAM a comme objectif de jouer un rôle clé à long terme dans le débat municipal sur les choix à faire en matière de politiques pour mener à une société équitable et prospère.

* * *

Créée le 1er janvier 2001, la Communauté métropolitaine de Montréal est un organisme de planification, de coordination et de financement qui regroupe 82 municipalités, soit 3,7 millions de personnes réparties sur plus de 4 360 kilomètres carrés. La Communauté exerce des compétences dans les domaines de l’aménagement du territoire, du développement économique, du logement social, du transport en commun et de l’environnement.

Montréal: Aujourd’hui et demain

Table ronde de l’IPAM – bilingue

Co-présidée par Phyllis Lambert, architecte et présidente de l’IPAM, et Dinu Bumbaru, Directeur des politiques d’Héritage Montréal et membre du Conseil d’Administration de l’IPAM

1- L’environnement
Présenté par Alex Aylett, boursier Trudeau, géographe urbain, Université de la Colombie-Britannique, et associé principal de recherche, Centre International des Villes Durables
Un aperçu critique des démarches mises en place pour être plus vert et de celles qui devraient être réalisées. Une approche multi-disciplinaire abordant entre autres le domaine du bâtiment, le transport et les changements climatiques.

2- La question du logement
Présenté par Edith Cyr, directrice exécutive, Bâtir son quartier

Un apercu des besoins en logement, en particulier concernant les logements sociaux et l’itinérance. Quels sont les nouveaux buts à se fixer?

3- La justice sociale et la ville
Présenté par Winnie Frohn, études urbaines, UQAM

Une vue d’ensemble des enjeux majeurs tels que la pauvreté, l’alimentation, la sécurité, le chômage, la prostitution, la consommation de drogues et les droits humains.

4- La démocratie
Présenté par Dimitri Roussopoulos, vice-président de l’IPAM

Un aperçu des outils démocratiques actuellement en place, de la façon dont ils sont utilisés, des problèmes de gouvernance qui peuvent en résulter et de ce qui doit être fait.

Le vendredi 26 août 2011
13 h 30
Palais des Congrès de Montréal
1001 Place Jean Paul Riopelle
Salle 517 D

Cette table ronde aura lieu dans le cadre du Sommet mondial Écocité 2011

TableRonde-RoundTable

Téléchargez le programme ici

La justice sociale dans la ville – discussion par Peter Marcuse

La justice sociale dans la ville : Qu’en est-il?  Qui la revendique?

Le jeudi 16 septembre 2010
1515, rue Ste-Catherine O.
Université Concordia
Édifice EV
Amphithéâtre (EV 1.605)
Métro Guy-Concordia 19:00 h

Peter Marcuse est un urbaniste et un avocat, professeur émérite d’urbanisme à l’université Columbia à New York.  Ses domaines de recherche comprennent la planification urbaine, le logement, le phénomène des sans-abri, l’usage des espaces publics, le droit à la ville, la justice sociale dans la ville, la mondialisation, l’histoire de l’aménagement urbain, la relation entre les activités culturelles et l’aménagement urbain ainsi que, plus récemment, les solutions à la crise des saisies hypothécaires.  Parmi ses dernières publications co-éditées citons ANew Spatial Order? (Blackwell, 1999), Of States and Cities: The Partitioning of Urban Space (Oxford University Press, 2002) et Searching for the Just City (Routledge, 2009).

Pour en savoir plus

Regardez la conférence en ligne (en anglais):
1e partie
2e Partie

La ville d’aujourd’hui et de demain : redéfinir la citoyenneté

L’IPAM est heureux d’accueillir Mme Saskia Sassen qui lui fait l’honneur d’inaugurer sa série de grandes conférences publiques.

Mme Sassen exposera comment s’articule aujourd’hui la citoyenneté dans le contexte mouvant des nations et d’un univers mondialisé.  La relation entre l’État et le citoyen est remise en question face à l’émergence politique et à l’importance de la Cité.  De nouveaux acteurs politiques apparaissent, tels que les groupes minoritaires et les immigrants, et ils contribuent à refaçonner le cadre politique.

L’exposé se fera en anglais, sous le titre « The City, today and tomorrow, and redefining Citizenship ».  Il sera suivi par une période bilingue de questions et de commentaires.

Regardez la conférence en ligne (en anglais)

Lettre ouverte publiée dans Le Devoir, le 18 novembre 2009

Montréal, le 16 novembre 2009

IPAM : Pour un modèle crédible et montréalais de développement urbain

Les défis économiques, sociaux ou environnementaux du développement urbain demandent un dialogue ouvert et prospectif auquel tous les secteurs de la société montréalaise peuvent participer. C’est ce qui justifie la création de l’Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM), un forum d’idées non partisan rassemblant chercheurs, praticiens et autres intervenants souhaitant participer au développement urbain de Montréal à long terme.

L’IPAM est un think tank et un lieu de recherche, d’échange et de débat ouvert aux différents publics. Par la documentation et l’analyse, il vise à amener des propositions pour un meilleur développement de Montréal et de la région métropolitaine. Son ambition est d’offrir à la société civile le moyen de canaliser ses propositions novatrices vers les instances municipales et de contribuer elle aussi à façonner l’avenir de Montréal. Sans se substituer aux organisations existantes, cette initiative citoyenne vise à bâtir un modèle montréalais d’urbanisme durable, de développement économique et social et de démocratie locale. Par son indépendance et sa multidisciplinarité, l’IPAM souhaite participer concrètement au débat permanent qui éclaire les choix vers une société équitable et prospère.

En conjuguant les forces et expertises d’une diversité de spécialistes de disciplines complémentaires d’ici et d’ailleurs, dont la recherche universitaire, les milieux d’affaires ou socio-économiques, les tables de quartier et de groupes de femmes, les communautés culturelles ou les organismes non-gouvernementaux en environnement, nous comptons créer un lieu de référence qui réunisse des personnes qui sauront par leur mobilisation sur les enjeux d’écologie, de sociologie, d’économie, de démocratie et d’aménagement associés au développement urbain, acheminer aux administrations municipales des recommandations et des pistes d’actions dans chacun de ces domaines.

Une première initiative de l’IPAM est d’appeler la nouvelle administration municipale à s’engager sur les trois actions suivantes dans les cent prochains jours, et d’offrir sa collaboration à cet effet :

  • Convoquer, conjointement avec la société civile, un Sommet 2010 sur l’avenir de Montréal en vue d’ identifier les priorités et les orientations pour la ville et la région métropolitaine, notamment les objectifs et projets prévus pour souligner le 375e anniversaire de Montréal en 2017 ;
  • Lancer la consultation sur la mise à jour obligatoire du Plan d’urbanisme de Montréal et sur les outils d’aménagement métropolitain pour identifier en lien avec le Sommet 2010, les orientations prioritaires ainsi que les règles qui en assurent la mise en œuvre efficace et crédible ;
  • Stimuler la participation citoyenne en renforçant le mandat des instances consultatives indépendantes et les obligations des élus. À l’issue du Sommet de Montréal 2010, un contrat social devrait être établi entre la ville de Montréal et la société civile; celui-ci reconnaîtrait un partenariat formel en continu. Un tel partenariat impliquerait que les décideurs consultent sur une base régulière la société civile montréalaise sur les priorités de notre ville. Il devrait en résulter une approche plus holistique du développement urbain de notre ville et région.

Ces trois actions amèneront les personnes et organismes de la société civile montréalaise et métropolitaine à comprendre et à s’approprier une définition commune des principes d’aménagement et de développement urbain ainsi qu’une vision partagée de leur rôle dans un dialogue permanent, constructif, démocratique et effectif avec les décideurs élus.

Phyllis Lambert
Présidente
Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM)

Dinu Bumbaru
Vice-président
Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM)

Dimitri Roussopoulos
Vice-président
Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM)