5 octobre – Agora métropolitaine 2015 : « Aménager ensemble l’avenir du Grand Montréal »

La prochaine Agora métropolitaine aura lieu le lundi 5 octobre 2015 et aura pour thème : « Aménager ensemble l’avenir du Grand Montréal ». La mise sur pied d’une Agora métropolitaine est une des mesures de suivi prévues au Plan métropolitain d’aménagement et de développement (PMAD). La participation, via l’Agora métropolitaine, de la société civile au suivi du PMAD est un élément nouveau par rapport aux pratiques habituelles en matière d’urbanisme.

Habitat 3 : La Conférence thématique de Montréal sur les aires métropolitaines

La Conférence thématique de Montréal sur les aires métropolitaines aura lieu en préparation pour la troisième conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable (Habitat III) qui se tiendra à Quito, en 2016. Les 6 et 7 octobre 2015, plus de 500 acteurs de la communauté internationale se rassembleront à Montréal pour l’élaboration d’un « Nouvel agenda urbain pour le 21e siècle » et pour adopter la Déclaration de Montréal sur les aires métropolitaines.

« Le droit au logement, le droit à la ville » – Le CCA présente le processus du SAAL: le logement au Portugal de 1974 à 1976

Une exposition documentant l’expérience innovante qui permit aux architectes et aux citoyens de créer ensemble des logements et assurer à tous une place dans la ville.

Du 12 mai au 4 octobre 2015, le Centre Canadien d’Architecture (CCA) présente Le processus du SAAL : Le logement au Portugal de 1974 à 1976. Il s’agit de la première exposition d’envergure documentant le SAAL, une expérience architecturale et politique novatrice visant à répondre aux pénuries extrêmes de logements et à la détérioration des conditions de vie au Portugal. Sous l’appellation de Serviço Ambulatório de Apoio Local (SAAL), ou Service ambulant de soutien local, ce projet lancé par le gouvernement déploya des architectes dans l’ensemble du territoire portugais afin d’élaborer des solutions résidentielles qui donnent une place dans la ville aux populations défavorisées.

Le caractère idéaliste et ambitieux de ce projet se retrouve dans l’esprit révolutionnaire qui régnait depuis le coup d’État de 1974 qui mit fin au régime dictatorial de l’Estado Novo. Le gouvernement démocratique nouvellement créé garantit son soutien financier afin d’aider le processus social « de la base vers le sommet », dans lequel se sont impliqués les architectes, les associations de résidents et les citoyens. Les architectes dirigeaient des équipes techniques (appelées « Brigades ») et concevaient les projets en collaboration avec les résidents, plutôt que pour eux. En à peine 26 mois, le SAAL produisit 170 projets dont ont pu bénéficier plus de 40 000 familles.

Droit d’initiative – consultation publique: Montréal annonce une consultation publique pour réduire la dépendance aux énergies fossiles

Montréal, le 30 juin 2015 – Le maire de la Ville de Montréal, M. Denis Coderre, confirme la tenue d’une consultation publique portant sur les énergies fossiles et les initiatives municipales à mettre en œuvre afin de réduire la dépendance aux énergies fossiles. Ce mandat donné à l’Office de consultation publique de Montréal permettra à l’organisme de préparer la consultation cet été afin que celle-ci soit menée à l’automne 2015. L’objet de la consultation publique étant vaste, la Ville souhaite établir les sujets précis sur lesquels sera consulté le public, soit :

La réduction de la consommation des énergies fossiles. Une portion très significative de la consultation portera sur les transports, un secteur représentant de bonnes perspectives de gain en matière de réduction de la consommation d’énergie fossile et de réduction de GES. Le plan de transport et le plan de réduction des émissions de GES de la collectivité montrélaise 2013-2020 seront notamment abordés. Le secteur des bâtiments sera également scruté puisqu’il représente des opportunités à saisir à court terme ;

Le virage vers les énergies renouvelables. Bien que Montréal bénéficie déjà d’un approvisionnement en hydroélectricité, le recours à de nouvelles formes d’énergie renouvelable contribuant à réduire davantage les émissions de GES, telles que la biométhanisation et la géothermie, fera partie des thèmes abordés ;

Le développement et les outils économiques. Dans une perspective globale, la consultation permettra d’identifier les enjeux économiques, les coûts environnementaux, les outils fiscaux existants et les modes de financement originaux à mettre en place.

La consultation publique sur les énergies fossiles permettra d’atteindre plusieurs objectifs de la Ville, dont :

– informer et sensibiliser les citoyens sur l’état de situation en matière de consommation d’énergie fossile, incluant les secteurs émettant le plus de gaz à effet de serre (GES) ;

– faire connaître les mesures de réduction de GES initiées par la Ville;– identifier de nouvelles pistes de solutions pour lutter contre les changements climatiques dans le contexte montréalais.

« Cette consultation publique tombe à point nommé dans le contexte où la Ville souhaite intensifier ses actions en matière d’environnement et trouver des solutions rapides et novatrices pour limiter les impacts des changements climatiques. Je souhaite que les montréalaises et montréalais participent en grand nombre aux échanges. D’autant que la consultation aura lieu en marge de la tenue de la Conférence de Paris (COP21), source d’inspiration pour créer des économies résilientes et sobres en énergie fossile », a conclu le maire de Montréal.

Pour en connaître davantage sur le droit d’initiative de la Ville de Montréal, consulter le site Internet ville.montreal.qc.ca. Cliquez ici. Pour en savoir plus sur l’Environnement à la Ville de Montréal, consulter le portail Internet. Cliquez ici. Pour suivre cette consultation publique et les autres travaux de l’Office de consultation publique de Montréal, se référer au site Internet de l’organisme, soit ocpm.qc.ca.

Un panel et projection sur «Lʼaccès au logement et le droit dans la cité: Hamburg, Barcelone et Montréal»

Vous êtes cordialement invités à la première discussion organisé par «Le droit à la ville – Montréal». Un panel discutera sur «Lʼaccès au logement et le droit dans la cité: Hamburg, Barcelone et Montréal».

La spéculation foncière et corporative drainent de si énormes profits quʼil minent nos villes dans les ante-salles du pouvoir dans nos arrondissements déplaçant notre droit décisionnel en trahissent le rôle social dans sa communauté. La embourgeoisement et la montée des loyers renferment les pauvres dans lʼesclavage et la peur de lʼéviction. A Barcelone et Hamburg, les citoyens solidaires sont en train d’organiser, avec imagination, lʼoccupation des maisons vides et de protester, luttant avec sucés pour le droit au logement. Le panel amène deux conférenciers pour partager ses expériences dans ces villes. Cette analyse sera précédée par le documentaire: «SI SE PUEDE (trad.: Oui, on peut) – sept jours au PAH-Barcelona». La documentaire et la discussion seront en anglais avec une traduction français chuchotée.

PROGRAMME:
13:00 Documentaire
14:30 Diner (Offert)
15:00 Discussion avec le panel.
3720 Ave du Parc , 2ième Étage. Coin de Avenue des Pins.

FLORIAN KASISKE est un activiste de «Droit a la ville – Hamburg», réseau qui réunifie plus de 60 initiatives, incluant: centres sociaux, voisins contre les expulsions et des groupes écologistes. 

SANTI MAS DE XAXAS FAUS est un barcelonais activiste avec PAH (Plateforme avec les victimes des hypothèques), une organisation citoyenne considérée lʼune des plus efficaces dans la défense du logement en Europe. 

CAROLE PICHE-BURTON, présidera la rencontre.

Plus des informations ici: https://www.facebook.com/events/370052499851029/

Compte rendu: Table ronde du 3 février 2015: La fiscalité municipale – Nouveaux outils pour le financement municipal

Sur invitation de l’Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM), une trentaine d’acteurs montréalais se sont réunis le 3 février 2015, dans le but d’échanger sur la fiscalité municipale et sur des modes de financement alternatifs pour les municipalités québécoises en général, et pour la métropole en particulier.

Sous forme de discussion ouverte, les échanges ont permis aux participants de divers horizons de comparer leur perception de la problématique et leurs idées. La discussion a principalement porté sur les avantages et les inconvénients de l’impôt foncier et des modes de financement alternatifs, sur le cas spécial de Montréal et sur les moyens à prendre pour obtenir, à long terme, la ville que l’on veut. Au cours des prochains mois, le statut de Montréal sera révisé par le gouvernement du Québec afin de lui accorder plus de pouvoirs et de diversifier ses sources de revenus. Le compte rendu des échanges mènera à la production d’un mémoire de l’IPAM sur le sujet pour guider l’organisme dans sa participation aux discussions à venir.

Vous trouverez le compte rendu de la table ronde : 

Table-ronde_3février2015_compte-rendu1

Téléchargez le compte rendu ici.

Vous trouverez aussi le canevas détaillé d’une mémoire de l’IPAM en vue de l’adoption d’un statut spécial pour Montréal en avril 2015 : 

Mémoire-IPAM-Fiscalité-municipale.canevas.27fév

Téléchargez le mémoire ici.

Table ronde du 3 février 2015 :: La fiscalité municipale : nouveaux outils pour le financement municipale

Fier du succès des tables rondes précédentes, l’Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM) vous invite à mettre à votre agenda la date de sa prochaine table ronde, laquelle aura pour sujet la fiscalité municipale, les différents outils de financement à la portée des villes et leurs impacts sur l’aménagement urbain. Cette rencontre se tiendra : Dans les bureaux de Rayside Labossière, au 1215 rue Ontario est (Montréal); Le mardi 3 février 2015, de 16h45 à 19h00; Dans un contexte informel de type « 5 à 7 »

RAPPEL_Table-ronde-IPAM-3-février-2015_La-fiscalité-municipale

Téléchargez l’invitation ici.

chernick_imfg_no._5_online

Téléchargez ce rapport ici.

IPAM_T-R_3février2015_présentation-totale

Téléchargez cette présentation ici.

En route vers l’autonomie fiscale: Modes de financement alternatifs à l’impôt foncier pour les municipalités du Québec

Aujourd’hui, les villes revendiquent toujours des sources de revenus alternatives à l’impôt foncier afin de soutenir les dépenses de leurs nombreuses responsabilités. Dans le but de participer au dialogue sur la fiscalité municipale, ce rapport permet une connaissance des sources de revenus des gouvernements locaux de différents pays. Il s’inscrit dans l’optique de révéler des alternatives à l’impôt foncier dont les municipalités du Québec dépendent de façon économiquement non durable.

Rapport produit pour l’Institut de politiques alternatives de Montréal et écrit par Stéphanie Gagnon-Laberge.

La-fiscalité-municipale-au-Québec-modes-de-financement-alternatifs-à-l’impôt-foncier

Téléchargez le rapport ici.

Mémoire de l’IPAM sur le schéma d’aménagement et de développement

En septembre dernier, le conseil d’agglomération de la Ville de Montréal présentait son projet de schéma d’aménagement et de développement de Montréal (SAD). Considérant l’importance de ce document pour l’avenir de Montréal, l’IPAM a organisé le 22 septembre dernier une table ronde pour réfléchir avec ses partenaires sur le projet de schéma et les éléments qu’il faudrait modifier ou ajouter afin de répondre aux enjeux présents et futurs de l’agglomération. La discussion, dont le compte-rendu se retrouve en annexe, fut riche en débats et a permis d’identifier des priorités pour la communauté de l’IPAM. Ce mémoire s’inspire des réflexions issues de la table ronde de même que des discussions qui se sont tenues au sein de l’IPAM par la suite.

Mémoire_IPAM_-_Schéma_daménagement_et_de_développemen-t_de_Montréal

Téléchargez le rapport ici.

Le compte rendu de la table ronde d’IPAM de 22 septembre 2014 sur le schéma d’aménagement et de développement de Montréal (SAD)

Sur invitation de l’Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM), une trentaine d’acteurs montréalais se sont réunis le 22 septembre 2014, dans le but d’échanger sur le projet de schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Montréal (SAD), dont l’adoption est prévue à la fin décembre 2014.

Sous forme de discussion ouverte, les échanges ont permis aux participants de divers horizons de comparer leur perception de la problématique et leurs idées. La discussion a principalement porté sur les éléments à prioriser, les mécanismes de suivi et les moyens à mettre sur pied pour réaliser la vision projetée dans le document. Le rôle du SAD et son lien avec le PMAD et les plans d’urbanisme que Montréal et les villes liées auront à produire par la suite ont également été explorés. Il est attendu que les discussions ayant eu lieu lors de la table ronde alimenteront les réflexions de chacun dans le cadre des consultations publiques prévues pour l’automne.

Lire le compte rendu de la table ronde 22 septembre 2014 :

Table-ronde_22septembre2014_compte-rendu1

Téléchargez le compte rendu ici.