L’Institut de politiques alternatives de Montréal (IPAM)

L’Institut de politiques alternatives de Montreal (IPAM) est un organisme indépendant qui a pour mission de susciter et promouvoir la réflexion sur le développement urbain et la démocratie dans une approche transversale articulée avec la société civile.  Fondé le 12 septembre 2009, il souhaite contribuer à bâtir une vision de Montréal pour la prochaine génération par une approche intégrée transversale et multi scalaire et proposer des stratégies à cette fin.

Les fondateurs et collaborateurs de l’IPAM sont issus d’une variété d’organismes et de secteurs socio-économiques de Montréal : institutions universitaires, milieu des affaires, secteur communautaire, mouvement des femmes, économie sociale, communautés ethnoculturelles, milieu de la culture et mouvement écologiste.

La structure de l’IPAM repose sur des chantiers sectoriels, pour le moment au nombre de cinq:

– développement économique et culturel;

– pauvreté, logement social, justice sociale et développement communautaire;

– démocratie et citoyenneté;

– planification urbaine, patrimoine et transport;

– écologie et développement durable.

Les membres de l’IPAM se recrutent parmi les personnes qui souhaitent s’engager activement dans les travaux des chantiers. L’IPAM n’entend pas se substituer aux organisations et aux institutions existantes, tant les organismes communautaires ou associatifs que les institutions publiques ou politiques.

Les activités de l’IPAM se concentreront sur deux volets soit :

    • Recherche, diffusion et débats publics via l’organisation de forums publics, de conférences et de séminaires qui aborderont un vaste éventail d’enjeux dans la planification urbaine ;
  • Suivi et dispositif de veille  des interventions de l’Administration municipale en procédant à une évaluation annuelle des rapports déposés par la Ville de Montréal en ce qui a trait au plan d’urbanisme, au rapport annuel de l’Office de consultation publique de Montréal ou au rapport de l’Ombudsman.

A titre de premier geste, l’IPAM souhaite dès à présent la tenue d’un sommet des citoyens sur l’avenir de Montréal, en partenariat avec la société civile, permettant ainsi un échange d’idées et d’expériences pouvant guider l’Administration dans le cadre de son nouveau mandat.