Audiences publiques sur les impacts du Royalmount

La commission sur le développement économique et urbain et l’habitation de la Ville de Montréal terminait le 17 janvier dernier une série de 7 séances d’audiences des mémoires dans le cadre des analyses d’impacts du projet Royalmount. Voici le mémoire déposé par Raphaël Fischler, doyen de la faculté d’aménagement de l’Université de Montréal et administrateur à l’IPAM.

Il rappelle, comme nombreux des 77 mémoires soumis à la commission, que ce projet témoigne d’une incohérence de la gouvernance en matière de gestion du développement urbain. Malgré que le projet ne correspond pas à la vision du développement de la métropole telle que définie dans le plan d’aménagement de la Communauté métropolitaine de Montréal, il est aberrant de constater que l’approbation du Royalmount, qui par son ampleur aura des impacts environnementaux et économiques importants, repose sur la décision d’une municipalité qui représente seulement 1% de l’agglomération.